[Tips] Comment entretenir et réparer sa combinaison de surf ?

L’un des principaux crédos des « green » riders est de prolonger au maximum la durée de vie de leur matos’. Éviter de surconsommer est la première des règles à adopter pour pratiquer le surf de façon éco-responsable.

Cela passe par l’entretien de ta combinaison de surf et le cas échéant, la réparation. En en prenant régulièrement soin, elle te servira de nombreuses années.


Aujourd’hui on confie les clés du blog à La Green Session pour vous donner quelques conseils sur l’entretien et la réparation de vos combis néoprène. La Green Session est un média d’informations et de sensibilisation aux problématiques environnementales dans le milieu de la glisse. Sa mission première est d’accompagner les riders dans leur activité en les incitant à consommer moins mais mieux. Allonger au maximum la durée de vie des combinaisons fait clairement partie de leurs missions et ils vont partager avec vous dans cet article quelques conseils pour y arriver.


Les quatre règles d’or pour entretenir ta combinaison de surf

1. Enfiler, retirer

La délicatesse est le mot d’ordre lorsqu’il s’agit d’enfiler et d’enlever ta combinaison.

Comment l’enfiler et la retirer ?

Inutile de te précipiter ou de t’énerver parce que tu n’arrives pas à défaire une manche (c’est facile à dire oui), souffle un bon coup et accueille cette épreuve calmement pour que le ciel te vienne en aide. Il faut savoir que 95% des déchirures ont lieu au moment de mettre ou de retirer ta combi, d’où l’importance de la mettre et de la défaire correctement.

Zen on a dit…

Il est conseillé de commencer par enfiler les jambes en faisant remonter l’extrémité de la combinaison un peu au-dessus des chevilles afin de faciliter la suite. Ajuste également les extrémités des manches aux poignets pour gagner en flexibilité. Tu peux ainsi être assuré que ta combi est bien enfilée aussi bien aux épaules qu’à l’entre-jambe. De plus, cette précaution te permettra de l’enlever plus facilement. Easy peasy comme on dit.

Surtout, pense à remonter ta combinaison en tirant sur l’intérieur du tissu et non sur l’extérieur pour éviter que le néoprène ne se déchire. Idem au moment de l’enlever.

Enfin, tu peux emporter avec toi un bac dans lequel tu enlèveras ta combinaison afin de ne pas la mettre en contact avec le sable ou la poussière. Laisse-la à l’intérieur du bac jusqu’au moment de la rincer.

2. Rincer

Le rinçage est l’étape essentielle pour empêcher la détérioration rapide de ta combinaison de surf. Le responsable de l’usure de ta combi est le sel. Il n’est ni bon pour ton organisme, ni pour le néoprène ! Laver ta combar à l’eau claire et froide après chaque utilisation te permettra de la préserver non seulement du sel de mer, mais aussi du sable et des odeurs pas très jojo.

Comment la rincer ?

  • Au tuyau d’arrosage
  • Dans une bassine remplie d’eau froide
  • Dans la baignoire ou sous la douche (tu fais d’une pierre deux coups en rinçant ta combi tout en te lavant, à condition que tu prennes des douches froides !)

Il est également important de bien insister sur les fermetures éclairs et les zips, pour éviter qu’ils ne s’abîment.

3. Sécher

Tu pensais que le soleil était ton meilleur allié ? Que nenni, il ne fera qu’accélérer l’usure de ta combinaison en la décolorant et en la rigidifiant progressivement.

Same problem avec les cintres qui ont tendance à distordre le néoprène au niveau des épaules. À force, le tissu finira par se rompre.

Comment la faire sécher ?

  • En l’étalant sur une surface plane
  • En la plaçant sur une chaise
  • Ou sur des tréteaux, une barre de traction, un manche à balai placé à l’horizontal calé entre deux murs (ça devient compliqué…) bref, quelque chose dans ce genre

4. Stocker

Pas question de laisser traîner ta seconde peau (de néoprène) n’importe où, au risque de sérieusement l’endommager.

Où la stocker ?

S’il est déconseillé de faire sécher une combinaison sur un cintre, tu peux en revanche la suspendre lorsqu’elle est sèche, dans un endroit sombre en attendant la prochaine session.

Les règles de base sont aussi à retrouver dans l’article de La Green SessionComment entretenir et laver sa combinaison de surf ?”. Avec ça, tu as toutes les clés en main pour maintenir ta combar au top de sa forme !


Les étapes de réparation d’une combinaison de surf

Mais voilà, tu t’es fracassé contre un rocher ou bien tu n’as pas suivi les quatre commandements précédents. L’univers te punit et ta combinaison est déchirée…

Pas de panique, il n’est pas nécessaire de dire au revoir à ta chère et tendre tout de suite. Parce qu’en fait, il n’y a rien de plus simple que de réparer un petit accroc.

1. Le matériel

  • De la colle néoprène, disponible dans n’importe quel magasin de bricolage ou surfshop
  • Un pinceau
  • Une paire de ciseaux
  • Un patch en néoprène (de 2mm dans l’idéal). Souvent, des petits patchs sont fournis avec la combinaison au moment de l’achat. Sinon, il suffit d’en découper un sur une vieille combi. Si le morceau de néoprène est épais (soit plus de 2mm), il suffit de détacher les deux parties du patch en tirant dessus pour n’en garder que la plus fine. Si le patch est trop épais, ce sera juste esthétiquement moins sympa.
  • Une craie ou d’un stylo 
  • Un objet lourd, de type gros livre ou dictionnaire 
  • Un morceau de carton éventuellement

2. Protéger l’intérieur de la combinaison

La première étape consiste à la mettre à plat et à glisser un morceau de néoprène ou de carton à l’endroit où tu as repéré une déchirure, pour éviter les éventuelles bavures de colle.

3. Coller les bords de l’accroc

Prends un pinceau imbibé de colle et étale là sur les bords. Ensuite, maintiens-les avec tes mains ou des pinces à linge en attendant que la colle sèche (environ 5 à 6 minutes). La colle néoprène est une colle « contact », c’est-à-dire qu’elle doit être appliquée sur les deux côtés, qui ne sont mis en contact qu’une fois la colle sèche.

Puis, scelle les deux parties de la déchirure entre elles. 

4. Découper et coller un patch de néoprène

Afin d’assurer l’étanchéité de la combinaison et de garantir une réparation réussie, le mieux est de colmater la déchirure avec un patch découpé aux ciseaux. Opte pour une forme arrondie pour empêcher les bords de se décoller.

Pose ton patch sur l’accroc et dessine le contour à la craie ou au stylo.

Puis reprends ton pinceau et applique de la colle sur la combinaison à l’intérieur du « dessin », mais aussi sur le patch. Attends quelques minutes puis colle le patch sur la combinaison. Pose enfin un objet lourd à cet endroit pendant quelques heures, cela permettra au patch d’adhérer correctement.

Tadam, le tour est joué ! Bon, il est préférable d’attendre au moins 24h avant d’utiliser ta combinaison et de te remettre en selle.


Toutes les étapes de réparation d’une combinaison sont détaillées dans cet article “Comment réparer ta combinaison de surf en néoprène ?”. En bonus, on t’a même préparé un tuto sur le sujet.


Ta combinaison en néoprène n’est pas le seul élément que tu dois entretenir régulièrement. Il en va de même des gants et des chaussons. Pareil pour ta planche, qui nécessite une bonne routine de nettoyage. Elle aussi peut d’ailleurs être réparée en cas de petits dégâts. L’article à ce sujet est disponible ici : « Entretenir sa planche de surf ».

Comment entretiens-tu ton matériel de surf au quotidien ? Si tu as des astuces, partage-les en commentaire.


Victoria Guihard, La Green Session